Recherche sur le site

Saisissez dans le champ le mot clé recherché :

A voir sur le site

En bref...

  • Prochain conseil municipal

    Mardi 5 décembre à 20h dans la salle "bibliothèque" du Groupe Scolaire Chatrian.

  • WIFI gratuit dans la salle des fêtes

    Dorénavant, vous pourrez vous connecter en Wifi dans la salle des fêtes. Bon surf !

  • Horaires de la mairie

    Accueil :
    du lundi au vendredi : de 09h à 12h et de 15h à 17h.

    Tél : 03.87.03.70.32. Fax : 03.87.03.75.90 / courriel : mairie@abreschviller.fr .

Histoire du village

Abreschviller à la Préhistoire

Introduction

Il n’y a que peu de traces d’une occupation humaine à l’époque préhistorique dans la région d’Abreschviller.

Les historiens du XIX° siècle se sont plu à décrire des mégalithes aujourd’hui disparus.
Il y aurait eu jadis, au lieu-dit "la Quenouille", à la sortie du village en direction du Donon, un menhir de grande taille dont le sommet avait été sculpté en forme de croix, comme ce fut l’usage lors de la christianisation de la région, encadré par deux menhirs plus petits ; ces pierre auraient été détruites par un orage vers 1770 et les débris utilisés dans la construction d’habitations (1). En 1836, M. Beaulieu (2) notait que "c’était le plus remarquable par sa grande élévation".

Beaulieu citait d’autres mégalithes : un menhir à Obersteigen (Commune de Dabo), un dolmen près de Haselbourg, et, dans la région d’Abreschviller, au "Hengst", la paroi latérale d’un dolmen brisé.
Ces mégalithes aujourd’hui disparus dataient peut-être de la fin du néolithique ou du début du bronze ancien (vers 2000 av. J.-C.). C’est donc probablement de cette époque que date la première occupation humaine de la région.

Les Vestiges

Hache PréhistoriqueIl ne nous reste que très peu de choses pour attester les diverses étapes de cette évolution vers l’Histoire.

- Au pied de certaines roches, dont la vallée d’Abreschviller est riche, il a été trouvé des éclats de pierres taillées dans ce qui fut des ateliers de taille, sous des abris préhistoriques (en particulier à la Roche du Diable).

- En 1932, des terrassiers creusant les fondations d’une maison trouvèrent une hache en pierre qui fut malheureusement cassée. Cette hache, taillée dans un gabbro (3) siliceux prouve que des échanges avaient lieu dans la région dès le néolithique finissant.

- Les pierre à cupules (4) ne sont pas rares.Une superbe cupule est signalée au passant au bord de la route forestière près de la Croix-Guillaume. Cela tend à prouver que la population préhistorique se livrait à une économie agro-pastorale.
Cupule

L’occupation humaine semble, dès la Préhistoire, s’être développée sur les hauteurs encadrant la vallée de la Sarre Rouge et non dans la vallée comme aujourd’hui.

  • (1) Lepage : "Le Département de la Meurthe"-Nancy-1845- 2° Partie-Page 6.
  • (2)M. Beaulieu : "Recherches archéologiques et historiques sur le comté de Dagsbourg"-Paris- 1836.
  • (3) Gabbro : roche magmatique absente des région gréseuses.
  • (4) Cupules : creux circulaires faits dans des roches par l’homme préhistorique afin de recueillir l’eau de pluie.

Article écrit par Michel Henry

Ecrire à l'auteur de l'article

Les champs suivis d'un * sont obligatoires.

Réaction à l'article
*
*
*

Dans la même rubrique